• 96, rue Icare - 34130 MAUGUIO
  • 04 99 13 35 05
    • 11 OCT 17

    ″Se retrousser les manches, ensemble, pour créer la santé de demain !″… CONVERGENCE INFIRMIÈRE NE DEMANDE QUE CELA

    Convergence Infirmière (CI), La Fédération nationale des infirmiers (FNI) et le Syndicat national des infirmières et infirmiers libéraux (SNIIL) ont tous trois été reçus par Agnès Buzin, Ministre de la Santé, le 27 septembre dernier. Si le temps à notre disposition était trop contraint pour approfondir l’ensemble des sujets évoqués, ce rendez-vous avait le mérite de rompre avec l’absence totale de dialogue, marque de fabrique de sa prédécesseure.

    UNE PRIORITÉ : ASSURER LA SÉCURITÉ DES INFIRMIÈRES LIBÉRALES

    En préambule à nos propositions pour la profession, Convergence Infirmière a d’abord tenu à rappeler son profond attachement à l’exercice libéral. De son côté, la Ministre nous a assuré que, pour elle, l’offre en soins se devait d’être plurielle.

    C’est sur ces bases de dialogue, saines, que Convergence Infirmière a souhaité aborder le thème de la sécurité des infirmières libérales. Et pour l’optimiser, nous proposons que les professionnelles intervenant dans des zones à risque puissent disposer d’un objet connecté à bouton poussoir, directement relié à un poste de sécurité.

    Une proposition de Convergence Infirmière qui fait suite à la récente agression d’une infirmière libérale, dans un contexte directement lié à la pathologie psychiatrique avérée du fils de l’une de ses patientes. Des composantes médicales lourdes, qu’on ne peut plus feindre d’ignorer.

    BSI : UN OUTIL POUR EXPLOITER TOUTES LES COMPÉTENCES

    Concepteur de l’outil BSI, Convergence Infirmière a ensuite détaillé les raisons de son attachement à ce Bilan de Soins Infirmiers. Notamment vis-à-vis des nombreux rôles infirmiers qui peuvent être déclinés selon les champs de compétences de chacun : la prise en charge de la dépendance, mais également le rôle majeur qui peut être joué dans la prévention, l’éducation et la coordination.

    Enfin, si l’exercice partiel a été abordé par les deux autres syndicats présents, Convergence Infirmière a tenu à souligner sa ferme opposition à ce projet.

    CONVERGENCE INFIRMIÈRE, CRÉATEUR DE NOUVEAUX RÔLES

    Perpétuellement porté par l’envie d’améliorer le système et, pour ce faire, d’innover, Convergence Infirmière a également exposé le contenu des nouveaux rôles susceptibles d’être tenus par les infirmières libérales dans le domaine de la prévention. Notamment par le biais d’une Consultation de Prévention Infirmière, destinée à repérer la fragilité, pour repousser la dépendance, pour détecter les personnes à risque de diabète comme celles à risque de maladies cardiovasculaires. Sur ces différents points, la Ministre souhaite un financement au parcours type forfait interpro.

    Véritable créateur de nouveaux rôles pour la profession, Convergence Infirmière a tenu à aborder le suivi des patients chroniques. Le but, in fine, étant de créer une Visite de Surveillance Clinique Infirmière pour ces patients comme pour les cancéreux, afin d’éviter les hospitalisations.

    “LÉO”, UNE APPLICATION DE COORDINATION DES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES

    Convergence Infirmière a ensuite traité du volet organisation des professionnels du premier recours et a, pour ce faire, dévoilé son projet de création d’équipes de soins primaires, en partenariat avec «LEO» une application qui facilitera en instantané la coordination entre tous les professionnels du maintien à domicile y compris  la coordination ville/hôpital afin que les infirmières et infirmiers libéraux prennent en charge toutes les sorties hospitalisation.

    Les autres syndicats présents ont abordé le volet de la psychiatrie, l’accès direct, la vaccination et la permanence des soins.

    UNE VOLONTÉ AFFICHÉE DE TRAVAILLER DE CONCERT

    Au final, notre ressenti vis-à-vis de cet entretien est positif : la Ministre nous est apparue volontariste. Elle a, ainsi, notamment insisté sur le fait de se retrousser les manches, tous ensemble, pour créer la santé de demain.

    Toutefois, Madame Buzin s’est beaucoup attardée sur les pratiques avancées qui, à notre sens, n’intéressent qu’une infime partie de la profession, et pour lesquelles nous souhaiterions plus d’ambition. Nous ne voulons pas, en effet, que les Infirmiers de Pratique Avancée (IPA) constituent la variable d’ajustement de la démographie médicale.

    Cela étant dit, Convergence Infirmière transmettra rapidement l’ensemble de ses propositions à Madame la Ministre ; nous resterons également extrêmement vigilants sur le contenu de la feuille de route qui sera prochainement adressée aux infirmières libérales.