• 96, rue Icare - 34130 MAUGUIO
  • 04 99 13 35 05
    • 09 FÉV 16

    SONDAGE A L’ATTENTION DES INFIRMIERS LIBÉRAUX

    Convergence Infirmière n’a eu de cesse de vous alerter sur le danger de laisser les aides-soignantes avec la complicité du Ministère, réaliser des glycémies capillaires (acte du rôle propre infirmier, pouvant être délégué à l’AS, en collaboration et sous la responsabilité de l’infirmière).   Dans le cadre de la réingénierie du diplôme des AS, les syndicats des aides-soignants et le Ministère souhaitent intégrer dans le nouveau référentiel des AS et AP, la possibilité d’effectuer des glycémies capillaires (effraction cutanée) !

    Pour rappel : une AS ne peut effectuer de glycémie capillaire, ni d’injection. Une injection est un acte qui peut être pratiqué par des infirmiers sur délégation du médecin. Les actes médicaux accomplis sur délégation requièrent un degré accru de vigilance tant de la part du médecin délégant que de l’infirmier qui les réalise. Cela suppose ou exige la maîtrise des conditions de délégation afin d’éviter une éventuelle responsabilité pénale de l’infirmier.

    Les Ehpads par manque d’infirmières, souhaitent que les AS effectuent des glycémies capillaires.

    Et pourquoi pas des injections d’anticoagulant ou d’insuline ?

    Convergence y reste opposée et souhaite vous interroger avant la prochaine réunion sur cette problématique.

    Pour les utilisateurs IOS (Mac, Iphone et Ipad), merci de cliquer sur le lien suivant: https://docs.google.com/forms/d/1imNjbGpYaJESr9KdRW8FhhIV_1SqpRHpcQ6_yidPoGs/viewform?usp=send_form