UNIVERSITÉS D’AUTOMNE
RÔLE DE L’IDEL DANS LE BIEN VIEILLIR
Séminaire de travail et de formation organisé par Convergence Infirmière

22 & 23 SEPTEMBRE 2022
BARCELONE

Ouvert à toutes les infirmières et à tous
les infirmiers, même non-adhérent(e)s

LES ENJEUX

L’IDEL intervient aujourd’hui chez les personnes âgées dans le cadre de son décret de compétence, qui est largement inadapté et financièrement non reconnu par l’Assurance Maladie.
En effet, l’Assurance Maladie considère l’infirmière comme une agissante sur ordre du médecin… mais qu’en est-il, dans la réalité ? Posons-nous les bonnes questions…

Qui accompagne psychologiquement la personne âgée dans son processus de vieillissement ?

Qui organise l’environnement matériel et humain permettant le maintien à domicile ?

Qui alerte le médecin lorsqu’elle détecte une complication ?

Qui s’adapte chaque jour à des situations pour le moins fluctuantes ?

Qui éduque son patient à l’utilisation de matériel d’aide ?

Qui effectue un travail de fond relatif à la prévention des complications ?

Qui s’occupe de la coordination inter-professionnelle ?

Doit-on continuer à énumérer l’ensemble des gestes effectués quotidiennement ? Pas sûr que cela soit nécessaire… Et pourtant, aucune de ces compétences n’est reconnue par le code de Santé Publique, ni présente dans la Nomenclature Générale des Actes Professionnels.

Lors de ce séminaire, Convergence Infirmière se propose également de rappeler en quoi consiste la physiologie du vieillissement qui, insistons sur ce point, n’est en aucun cas une maladie.

Ces différentes informations nous permettront de prendre conscience de l’étendue de notre rôle dans ces prises en charge ô combien essentielles !
Enfin, nous essaierons de réfléchir, ensemble, à tout ce que les IDEL peuvent mettre en place dans un seul but : bien vieillir à domicile…

PROGRAMME
JEUDI 22 SEPTEMBRE 2022 & VENDREDI 23 SEPTEMBRE 2022

LE MOT DE LA PRESIDENTE

ET SI ON CHANGEAIT DE MODÈLE ? CHICHE !

Vous le savez : d’ici 2040, les plus de 60 ans devraient représenter le tiers de la population française. Dans 18 ans, donc. L’âge de la majorité. Mais notre système sera-t-il assez mâture pour bien s’occuper de ces personnes vieillissantes ? Car l’objectif n’est désormais plus d’allonger la durée de la vie, mais bien d’améliorer sa qualité : ce que l’on appelle « le bien vieillir ».

Et si vieillir en bonne santé est en partie la conséquence de ce qui s’est passé tout au long de sa vie, quel rôle les infirmières et infirmiers libéraux peuvent-ils jouer pour accompagner la population dans ce processus et éviter ce qui est redouté par tous : la perte d’autonomie ? Plutôt que le soin, n’est-il pas temps de réellement mettre l’accent sur la prévention ? Afin d’éviter que la pathologie ne se mette en place. Ou qu’elle n’en prenne trop… de place. Présent au quotidien, l’infirmier libéral voit tout. Chez son patient comme chez les aidants. Il re- père et identifie toute forme de fragilité. Ou d’anomalie. Il informe, il alerte et évite ainsi toute une multitude de complications.

Et puis, bien sûr, l’IDEL a un rôle fondamental à jouer dans la prise en charge pluridisciplinaire. Dans la coordination de tous les professionnels de santé qui n’ont qu’un objectif en tête : éviter la dépendance. Prévention, éducation et promotion à la santé : le temps est venu de changer de paradigme !

Le soin est essentiel, en aval, mais il y a tant à faire, en amont… Peut-être même tout simplement changer de regard vis-à-vis de toutes ces personnes qui ont accumulé tant de connaissances, éprouvé tant de sentiments et dépassé telle- ment de choses pour suivre leur parcours… Non, la vie ne s’arrête pas le jour où la vie active prend fin. Il n’y a pas si longtemps, l’ancien faisait figure de « sage ». N’est-il pas temps de considérer à nouveau ce modèle ?

Barcelone, ville festive par excellence, nous donnera l’occasion de célébrer la Vie. Toutes les vies. Quel que soit l’endroit du chemin où elles se trouvent. De faire battre nos cœurs en reprenant le cours de nos séminaires, moments privilégiés de rencontres, d’échanges et de rires. Pour qu’un maximum de nos consœurs et de nos confrères puissent y prendre part, Convergence infirmière a fait un choix fort : offrir l’événement à ses adhérents en le rendant gratuit. Pour vous remercier de nous avoir rejoint, pour porter nos idées haut et fort, au quotidien et défendre notre profession en toute circonstance. Votre profession. Le plus beau métier du monde.

Bonnes Universités à toutes et à tous !

Ghislaine SICRE
Présidente de Convergence Infirmière

INFOS PRATIQUES

TARIF

PARTICIPATION AU CONGRES

Tarif pour les adhérent(e)s à jour de cotisation
Frais d’inscription gratuits, si à jour de cotisation 2022 (transport, hébergement et repas du soir à votre charge)

Tarif pour les non-adhérent(e)s ou adhérent(e)s non à jour de cotisation
– Forfait 2 jours : 170 € incluant les repas de midi et les pauses (transport, hébergement et repas du soir à votre charge)
– Forfait 2 jours : 324 € incluant les repas de midi, les pauses et la nuit du jeudi 22 septembre (transport et repas du soir à votre charge)

Déjeuner accompagnant : 44€/pers et par repas

Nuit supplémentaire*, si vous souhaitez loger au Novotel**** :
– 160 € mercredi 21 septembre
– 160 € jeudi 22 septembre
– 160 € vendredi 23 septembre

*Contacter le secrétariat Convergence Infirmière.
Rappel : les frais de participation au séminaire sont déductibles des impôts.

INSCRIPTION

Sur notre site :
En renvoyant le bulletin d’inscription téléchargeable ci-dessous :
Menu