Contre la déferlante HAD prévue par l’état, CONVERGENCE INFIRMIÈRE une fois de plus offre et défend un avenir organisationnel des infirmières et infirmiers libéraux.

Ce mercredi 18 mai, CONVERGENCE INFIRMIERE et toutes les organisations syndicales représentatives des infirmières étaient auditionnées à l’Assemblée Nationale par la Mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (MECSS) chargée de la question des HAD au regard du dernier rapport de la Cour des comptes notamment sur la difficulté de développement des HAD.

C’est à cette occasion que Convergence Infirmière a remis à la Mission les résultats issus de son enquête relative aux relations entre Infirmières libérales et HAD (Résultats que vous pouvez télécharger en bas de cet article). Ils sont sans appel :

– Les HAD ne respectent pas les critères d’inclusion.
– Les HAD ne respectent pas le libre choix du patient.
– Les HAD détournent les patients.
– Les HAD n’ont, pour l’immense majorité des infirmières, aucune valeur ajoutée par rapport à la prise en charge de leurs patients.

Avec la complicité des médecins hospitaliers qui n’autorisent les retours à domicile des patients que par une prescription d’entée en HAD au mépris de tous critères d’inclusion, le détournement des patients s’organise au détriment des équipes d’infirmières libérales déjà en place.

Les interrogations de la mission parlementaire sur la continuité et la permanence des soins 24h sur 24h, sur les équipes pluridisciplinaires de prise en charge, sur le lien ville hôpital, véritable chainon manquant de notre système de soins ont toutes trouvées la même réponse simple, pragmatique, efficiente : l’organisation coordonnée de l’exercice libéral.

Nul besoin de « l’usine à gaz » vouée à l’échec que l’état s’apprête à mettre en place avec des PTA créées et gérées par les directeurs des agences régionales de santé qui n’orienteront les patients que vers le tout structure !

Convergence Infirmière, fort de son projet d’équipes de soins libérales de proximité, coordonnées par des outils modernes et innovants de coordination, organisées sur tout le territoire, a apporté une solution réaliste et pertinente que la mission d’évaluation a entendu.

Mais les enjeux autour de la proposition de Convergence infirmière afin de développer des plateformes territoriales d’appui (PTA) exclusivement libérales ont été saluées.

Convergence Infirmière propose que ces plateformes libérales soient promues et accompagnées par les Unions régionales des infirmières libérales dont la mission première est l’organisation des soins.

Qui de mieux que les infirmières libérales dont la compétence et l’expérience dans le maintien à domicile est reconnue par l’ensemble de la population, ne pourrons apporter des solutions de retour à domicile réussi pour des patients en sortie précoce d’hospitalisation, des prises en charge coordonnées de patients au parcours de soins complexe, et qui de mieux pour éviter les récidives et les ré-hospitalisations que les professionnels de terrain ?

Dans sa lettre ouverte à l’occasion des élections URPS, CONVERGENCE INFIRMIERE avait alerté : « Si nous ne faisons pas nous même, ils le feront à notre place et sans nous ! »

Il est urgent de nous prendre en mains ! Alors ! Il n’y a plus qu’à !!!

Contact presse : contact@convergenceinfirmiere.fr / 06 15 31 54 28

Résultat de l’enquête :

Icon

Résultats enquête HAD 1.73 MB 1267 downloads

...

 

Nombre de participants par régions :
reponses-par-region-enquete-had-convergence-infirmiere

Menu